Le mot du président

Alban BOGEAT

Mars étant traditionnellement le mois international de la francophonie, l’actualité a été très fournie. J’évoquerai donc seulement ici quelques points majeurs :

Tout d’abord la jeunesse qui a été au cœur de ce mois de la francophonie avec la Charte du Jeune ambassadeur francophone, projet porté par Marie-Béatrice Levaux à la Cité internationale de la langue française à Villers-Cotterêts, mais aussi à Dubaï, au sein du pavillon France de l’Exposition universelle où l’OIF organisait le 20 mars une journée pour la Francophonie de l’avenir, ou encore dans les locaux de l’Assemblée nationale le 30 mars à l’initiative de l’APF.

2ème grand sujet la diversité linguistique et la place de la langue française au sein des instances européennes qui a fait l’objet d’une conférence ministérielle à Pau le 15 mars dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne.

J’ai noté l’engagement aux côtés de la France des pays latins (Italie, Espagne, Belgique et plus précisément Fédération Wallonie-Bruxelles, Roumanie), mais aussi des petits Etats (Andorre, Malte, auxquels on peut associer en Allemagne le land de Sarre).

3ème grand thème : la francophonie économique pour laquelle un pas très important a été franchi les 28 et 29 mars à Tunis où a été scellée l’Alliance des patronats francophones à l’initiative du MEDEF, et sous l’impulsion de son vice-président Fabrice le Saché, invité du Cercle en mars 2019. Une structure est créée, gage de pérennité, qui regroupe 26 pays.

Je voudrais souligner aussi que nos lauréats du Prix Richelieu Senghor ont été extrêmement actifs… Karl Akiki, lauréat 2021, a été omniprésent à travers des événements au Liban mais aussi à l’étranger (Italie : Université de Trieste, Allemagne : Université de la Sarre).

Les lauréats précédents n’ont pas été en reste: Jan Nowak, Mickaël Vallet, le Projet Voltaire.

Enfin je citerai la remise du Prix littéraire des cinq continents dont c’était la 20ème édition, au siège de l’OIF à Paris le 31 mars. L’occasion de récompenser de jeunes et talentueux écrivains qui incarnent toute la diversité de la francophonie : cette année un Tunisien, Karim Kattan, et un Franco-vénézuélien, Miguel Bonnefoy.

Alban BOGEAT

Avril 2022


Nos prochains dîners-débats

(sous réserve des dispositions liées à l’épidémie de Covid19)

  • Mardi 7 juin 2022 : La poésie québécoise – M. Axel MAUGEY
  • Mardi 27 septembre 2022
  • Mardi 8 novembre 2022
  • Mardi 6 décembre 2022

Nos derniers dîners-débats


Nos partenaires

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close