M. Paul de Sinety / Promouvoir la langue française et la Francophonie en France

Monsieur Paul de Sinety, délégué général à la langue française et aux langues de France au Ministère de la Culture est intervenu devant les membres et amis du Cercle Richelieu Senghor sur le thème : « Promouvoir la langue française et la francophonie en France », le mardi 4 juin 2019, dans les salons du Sénat.

Après avoir évoqué la déclaration du Président de la République à l’Institut de France le 20 mars 2018 lors de la Journée internationale de la Francophonie 2018, et fait référence aux 33 mesures qui en découlent, M. de Sinety s’est attaché à illustrer le rôle de la langue française à travers l’exemple des arts de la scène.
Il a rappelé le projet de Cité internationale de la langue française au château de Villers-Cotterêts.
Il a également souligné l’importance de la maîtrise de la langue française, facteur de cohésion sociale et d’intégration, « le français comme patrie » selon les mots d’Albert Camus.
La langue française est vivante par la littérature francophone, constituée de toutes les littératures en langue française, issues des 5 continents. Il ne faut plus séparer les écrivains français des autres écrivains francophones : il s’agit d’une seule « littérature monde en langue française », selon l’expression de JM Le Clézio.
M. de Sinety a en outre insisté sur le maillage trop méconnu de la francophonie des territoires, portée notamment par les associations.

En introduction le président avait évoqué l’actualité du Cercle et donné la parole au poète franco-chilien Pablo Poblète pour la lecture de son émouvant poème dédié à Notre Dame de Paris.


Pablo Poblete
Pablo Poblete

Introduction d’Alban Bogeat :

Chers membres du Cercle,

Chers Amis,

Je suis ravi de vous retrouver nombreux, ce soir, pour accueillir Monsieur Paul de Sinety, Délégué général à la langue française et aux langues de France, au ministère de la Culture.

Cher M. de Sinety, nous sommes très heureux et très honorés que vous ayez répondu favorablement à notre invitation.

Je voudrais saluer également la présence de M. Nicolas Groper, Directeur de Cabinet de la Secrétaire générale de la Francophonie.

Et comme nous avons la chance d’avoir de nouveaux participants ce soir, je souhaite préciser que le Cercle Richelieu Senghor, que je préside depuis un an et demi, est un espace d’échange et de réflexion sur la francophonie et le dialogue des cultures. Le Cercle organise un dîner-débat mensuel au Sénat et décerne chaque année le Prix Richelieu Senghor.

Le Cercle est accrédité depuis juillet dernier auprès de l’Organisation Internationale de la Francophonie en tant qu’ONG partenaire.

Le Cercle est parrainé par Mme la Présidente de la Commission de la Culture, de l’Education et de la Communication du Sénat.

Enfin le Cercle est membre de l’AFAL.

Pour revenir au sujet du jour, notre invité, M. Paul de Sinety, a choisi d’intervenir sur le thème « Promouvoir la langue française et la Francophonie en France »

C’est un sujet ambitieux quand on sait que les Français sont en général peu sensibles à la thématique de la francophonie. Et les médias ne nous aident guère. A titre d’exemple : l’an dernier, le 21 mars 2018, au lendemain de la Journée internationale de la Francophonie où le Président de la République s’était exprimé à l’Institut de France, un grand quotidien du matin écrivait, je cite : « les immortels étaient tous là pour écouter le discours fondateur d’Emmanuel Macron sur la francophonie, sujet poussiéreux s’il en est (sic) que le Président de la République s’est efforcé de moderniser » – fin de citation.

Voilà un beau défi à relever. Et heureusement je crois savoir, cher M. de Sinety que vous aimez les défis !

Tout à l’heure je présenterai notre invité, toutefois auparavant je voudrais vous dire quelques mots de l’actualité du Cercle. Une actualité que je partage par courriel avec nos membres, mais quelques points méritent d’être rapportés ici :

Le 10 avril était sous le signe de la Louisiane. Nous avons rencontré Madame Peggy Feehan que nous avions reçue ici l’an dernier lorsqu’elle est venue déposer la candidature de la Louisiane à l’OIF. Peggy était cette année de retour pour recruter des professeurs de français, 85 professeurs. Elle a évoqué son combat quotidien pour la renaissance du français en Louisiane. Elle nous a répété aussi combien elle avait apprécié le soutien du Cercle, et en particulier l’interview au journal télévisé de TV5 Monde que nous lui avions obtenue. Nous espérons l’accueillir pour l’un de nos dîners 2020.

2ème information : Notre conseil d’administration qui s’est réuni tout à l’heure a enregistré l’adhésion de TV5 Monde.

Nous sommes extrêmement honorés que TV5 Monde vienne rejoindre le cercle de nos fidèles partenaires que sont la Délégation générale du Québec, venue en nombre ce soir, la Délégation générale Wallonie-Bruxelles, le Nouveau Brunswick et son représentant en France, l’université de Lyon3 représentée par son Président d’honneur, la Fédération Européenne des Ecoles dont nous accueillons ce soir la Présidente, et la Société Cordon Bleu.

Enfin je voudrais évoquer un dernier point. Le 15 avril, vous souvenez-vous ? C’était l’incendie de ND de Paris. Des images qui nous ont bouleversé. Quel lien avec la francophonie, me direz-vous ? Le lendemain, en ouvrant la messagerie du Cercle, j’ai eu la surprise de trouver un texte très émouvant venu d’outre-Atlantique, accompagné d’un poème qui exprime bien les sentiments qu’on peut éprouver face à un tel drame, et j’ai demandé à son auteur de venir nous le lire en ouverture de ce dîner.

Pablo, si vous voulez bien me rejoindre…

Cher Pablo Poblete

Vous êtes un grand ami du Cercle, vous êtes poète, conférencier, directeur d’une collection de poésie aux Editions Unicité.

Vous incarnez à vous seul 3 continents, puisque vous êtes né au Chili, français d’adoption et vous vivez au Québec.

Je vous cède le micro pour que vous puissiez nous lire votre poème.   

Merci, cher Pablo ;

Tout à l’heure je présenterai notre invité, Monsieur Paul de Sinety, avant de lui donner la parole, mais maintenant je vous laisse à vos échanges que je souhaite chaleureux et enrichissants.


Paul de Sinety
Paul de Sinety

Présentation de Monsieur Paul de Sinety:

Le moment est venu de vous présenter notre invité.

Cher Monsieur Paul de Sinety, vous êtes Délégué général à la langue française et aux langues de France, depuis novembre dernier.

Je me préparais à exposer votre biographie, comme à l’accoutumée, j’aurais mentionné les études supérieures de lettres classiques que vous avez faites à la Sorbonne, avant de rejoindre le Quai d’Orsay, j’aurais indiqué les divers postes que vous avez occupés dans les services culturels français à l’étranger (au Maroc, en Allemagne), si, il y deux semaines, un matin, en ouvrant mon journal, je n’y avais trouvé une pleine page qui vous était consacrée. Et comme elle était l’œuvre de deux jeunes et brillantes journalistes, il m’a paru judicieux de m’en inspirer.

Arrêtons-nous d’abord sur le titre de l’article : vous y êtes décrit comme « un défenseur passionné de la langue française »

Et cette passion, vous nous l’avez en effet si bien exprimée lors de notre rencontre en vos bureaux.

La passion il en faut certainement beaucoup pour mener à bien la mission qui vous est confiée. A l’helléniste que vous êtes, je serais tenté de demander si vous n’envisagez pas d’ajouter à la liste des 12 travaux d’Hercule une 13ème tâche… la promotion de la francophonie en France.

Cette passion j’ai noté aussi que vous l’aviez exprimée dès l’âge de 21 ans en créant une revue littéraire.

J’ai retenu aussi que vous n’avez qu’une devise, l’article 2 de la Constitution qui stipule :

« la langue de la République est le français »

Là encore… la tâche est immense, et complexe, puisque vous êtes également en charge des langues de France…

Mais les difficultés ne vous effraient pas, bien au contraire, puisqu’à l’âge de 23 ans vous êtes parti sur les traces de Chateaubriand / pour un très long voyage / à pied, qui vous a conduit de Paris … à Jérusalem. Vous avez trouvé là une source d’inspiration, et vous en avez publié un récit.

Ce soir vous avez choisi comme thème « Promouvoir la langue française et la Francophonie en France »

Un sujet difficile… je l’ai déjà dit.

Les Français semblent peu motivés par la francophonie ; ils ne mesurent pas l’importance et l’intérêt d’une langue que nous avons en partage avec 300 millions de francophones et de francophiles des 5 continents.

Et ce désintérêt affecte des domaines très variés : la chanson, les institutions internationales à commencer par les institutions européennes, l’enseignement supérieur, la publicité.

Heureusement, il y a des initiatives, y compris dans le domaine économique, qui méritent d’être soulignées. C’est ainsi que le porte-parole et VP du MEDEF est intervenu ici-même lors d’un récent dîner sur le thème « accélérer les liens économiques entre entreprises francophones ».

La langue française, paradoxalement, ce sont souvent nos amis étrangers qui la portent… et c’est l’héritage auquel nous, au Cercle, sommes particulièrement attachés, l’héritage de Léopold Sedar Senghor qui louait : je cite

« le français, ce soleil qui brille hors de France »

Alors nous souhaitons, Cher M. de Sinety, qu’avec vous ce soleil brille aussi en France et sans plus tarder, je vous cède la parole.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close